Le mot du Président

IMG_8985

Jean-Claude Scoupe

Portable : 06 32 55 24 16

Ces quatre mois ont été relativement cléments ; un peu de froid, mais pas trop, un peu de pluie mais pas trop, des conditions de distributions qui
ont donc été assez faciles.
La Soupe c’est bien sur un repas, mais aussi un temps d’échanges et de partage entre des femmes et des hommes, de toutes confessions, de différentes cultures et de tous les âges.
Ce ne sont plus 13 repas mais 28 231 repas complets qui ont été cuisinés et servis cette année.
Ce n’est plus une poignée d’hommes mais 350 bénévoles qui pendant 17 semaines occupent le parvis de Saint Eustache. De nombreux bénévoles ont, comme chaque année, passé les fêtes de fin d’années en famille. Une fois encore, un de nos fidèles partenaires, l’hôtel Mandarin Oriental, a mobilisé ses employés pour renforcer nos équipes. Ce fut une joie renouvelée de les retrouver en cette période.
Il faut également souligner l’engagement des bénévoles de l’équipe des sports de la Ville de Paris qui œuvrent pour le montage et le démontage de la structure.

La Soupe c’est aussi une organisation qui se doit au quotidien d’être extrêmement ordonnée et vigilante : l’anticipation de l’approvisionnement, le stockage, la bonne conservation des marchandises et le lien avec nos fournisseurs. C’est aussi savoir compter au plus juste le nombre de repas à servir tous les soirs et une fois le rideau tombé le rangement et la remise en place pour le lendemain.

Notre force, la fidélité et l’engagement de tous les partenaires. Grace à Allianz, à la Banque de France, au CIC, au Monoprix Les Halles, à la Maison Burgess, Ferme de Boissy, la Banque Alimentaire, Au Pied de Cochon et Agnès b, sans oublier les fidèles boulangeries pâtisseries du quartier : Aux Castelblangeois, Blouet, Boulangerie du Nil, Colin, Julien, La couleur des blés, La Parisienne, Martin, Pires, Sœurs Sucrées, Stohrer, nous avons pu maintenir notre haut niveau de prestation. En effet, tous les soirs une soupe fraiche, un plat cuisiné une salade composée, des sandwichs et des desserts viennoiseries, pâtisseries sont offerts à nos invités. Ce sont 24 tonnes de nourriture qui ont été distribuées.

Il y a du plaisir à partager, il y a de la joie à offrir et à recevoir. Cela peut sembler surprenant de parler de joie lorsque l’on s’adresse aux plus démunis, pourtant les joies sont nombreuses. Appeler quelqu’un par son prénom, être reconnu, se dire bonjour, tendre la main, sont autant de signes qui apportent à tous force et courage. Lorsqu’un invité arrive triste et abattu, un bénévole peut trouver le mot, le geste pour le réconforter. La joie c’est aussi celle des bénévoles qui apprennent à se connaître, à partager les tâches, à donner du temps. Tout ceci montre combien la force du temps offert, du don de soi, dans une société individualiste et virtuelle, reste une des valeurs humaines fondamentales.

MERCI à vous tous,

généreux donateurs, bénévoles, partenaires de votre engagement à servir cette noble cause.